Fondue savoyarde ?



Ce plat unique se mange l’hiver à la montagne, mais il sera aussi apprécié chez vous par les froides soirées d’hiver. Il vous faut le matériel: le poêlon, les pics et le petit réchaud avec l’alcool. C’est un plat spécialement calorique…

Ingrédients: 4 verres de vin de Savoie blanc – 400 g de de Beaufort – 400 g d’Emmenthal – 1 cuil. à café de fécule (facultatif) – 1 gousse d’ail – noix de muscade – poivre – 1 cuil. à soupe de kirsch – pain de campagne.

- Coupez le fromage en fins copeaux et réservez.
- Epluchez l’ail et frottez-en l’intérieur du caquelon.
- Dans le poêlon, mettez le vin blanc, la muscade râpée et le poivre et faites chauffer jusqu’au départ de l’ébullition.
- Ajoutez les copeaux de fromage puis remuez sur feu doux avec une spatule en bois jusqu’à obtention d’une crème homogène.
- Délayez la fécule dans un peu de vin blanc ou d’eau, versez dans le poêlon et remuez encore 2 mn à feu doux, ajoutez le kirsch.
- Allumez le réchaud sur la table et portez-y le poêlon.
- Chaque convive pique un ou des morceaux de pain et trempe dans la fondue.

La fécule n’est pas indispensable et apparaît même comme une hérésie aux véritables spécialistes de la fondue, vous pouvez donc essayer sans mais votre fondue risque de se transformer en une masse compacte… Vous pouvez agrémenter ce plat en servant séparément des petits oignons, des cornichons, des crudités coupées en bâtonnets.

Print Friendly

Un commentaire ?

Your email address will not be published. Required fields are marked *